FORM.ATHLON au semi marathon de Paris

20160306_102444 (1)

En ce dimanche 6 mars 2016, ils étaient, selon les estimations de l’organisation, environ 50 000 participants pour cette nouvelle édition du semi-marathon de Paris…

La société FORM.ATHLON était présente pour l’évènement par l’intermédiaire de son gérant et coach Wilfrid Lalande pour ce rendez vous. Cette année, deux participants, nouveaux venus sur cette distance, avaient sollicité les services de Wilfrid Lalande afin de concrétiser cet objectif sportif. Pour ce faire, la méthode était trés simple mais exigeante : un programme d’entrainement commencé sérieusement dés le mois d’octobre avec déjà du kilométrage dans les jambes pour le foncier, une préparation physique pour préparer le corps à quelques contraintes mécaniques, un test VMA avec des séances d’allure sur piste ou en salle sur tapis roulant, sans oublier un encadrement permanent avec le sourire et de l’envie…

Nos deux compétiteurs, bien évidemment, n’avaient pas les mêmes objectifs chronométriques puisqu’Amaury envisageait une performance de 2h30 maximun sur la distance alors que Marine prévoyait un chrono aux alentours des 2h15. Mais qu’à cela ne tienne, la météo était elle, déclarée sans pluie avec un soleil dominant et une température extérieure de 6 degrés à notre départ du dernier sas de 10h40. Pour la circonstance, j’avais décidé de les accompagner sur cette course enfin surtout pour Marine car Amaury lui avait déjà plus ou moins fait ses calculs pour ses temps de passage. Une fois la séance « d’échauffement Fitness » concoctée par deux animateurs de l’organisation aux rythmes d’une sono tonitruante, c’est enfin le départ pour se réchauffer façon course à pied.

Dés le premier kilomètre, nous perdons Amaury qui suit son allure programmée et les consignes données. Quant à moi, je me retrouve donc avec Marine décidée à en découdre avec cette distance. Nous perdons notre meneur d’allure de 02h10 qui file devant mais c’est mieux ainsi car le corps n’est pas encore à température. Les passages des 5 et 10 kilomêtres sont avalés sans problèmes alors que je m’occupe du ravitaillement en auto suffisance de Marine, qui ne faiblit pas dans son allure, avec la boisson Sport effort BEAUTYSANE (boisson d’apport énergétique dosée spécialement pour le compétiteur). Nous rattrappons notre fameux meneur d’allure et le dépassons tranquillement car les signes extérieurs de la foulée de Marine sont bons. Il nous arrive même de plaisanter sur quelques situations présentes, preuve de sa lucidité. A partir du 13 et 14 kilomètres, c’est le classique de ce genre de course où vous rattrappez tous ces coureurs partis trop vite et qui forment de véritables remparts devant vous avec déjà des marcheurs aux visages complètement fermés.

Passage au 16 kilomètres avec des douleurs aux mollets pour Marine suite à la multiplication des impacts sur le bitume. Au vu des temps de passage, je constate aprés quelques calculs chronomètriques que nous pouvons peut être descendre sous les deux heures. J’informe Marine que je peux l’amener sous les deux heures si elle le souhaite et si les ressources sont là. Elle hésite et me fait un ok !!!

Je lui donne à ce moment là les dernières consignes : « tu restes derrière moi et tu te concentres uniquement sur mes chaussures ». Je me charge d’ouvrir la route parmi les autres participants dont les allures sont totalement désordonnées. Nous finissons les trois derniers kilomètres aux alentours des 14 à 15 km/h en franchissant la ligne d’arrivée dans un temps de 1h59’42 ». Aprés le ravitaillement et le passage devant les stands, je suis informé qu’Amaury a franchi la ligne d’arrivée en 2h19′ avec un résultat bien meilleur que ses prévisions.

Contrat rempli pour FORM.ATHLON avec deux nouveaux venus dans la grande famille des runners du semi-marathon et surtout sans blessures…place maintenant à la récupération et au plaisir de savourer ces instants d’aprés course.

Wilfrid Lalande, coach sportif et conseiller en équilibre alimentaire
Ils l’ont dit :
Marine : « Apres de nombreux mois de préparation, à raison de 2 a 3 séances d’entrainement par semaine et une perte de poids volontaire et maîtrisée, le jour J est arrivé dimanche 6 mars 2016 et ce fut un grand jour !

Sur la ligne de départ, avec Wilfrid à mes côtés, j’ai oublié le stress pre-course et mes doutes quant à ma capacité à courir plus de 21 km dans un temps honorable ».

Résultat à l’arrivée: 1h59 min et 42 sec et un parcours effectué en douceur, sans souffrance. Quel bonheur d’avoir participé à ce bel événement festif, au milieu de tous ces gens joyeux, guidée et épaulée par mon coach et d’atteindre « haut la main » mon objectif! Moins de 2h00! Je remercie du fond du coeur Wilfrid Lalande pour la qualité de son accompagnement tout au long de ma préparation. Vive le sport !  »

Amaury : « Quelqu’un m’avait dit : quand tu réussis un Paris-Versailles, tu peux faire un semi-marathon, la Route des Gardes en moins ! Et bien, c’est chose faite aujourd’hui sur Paris, et après un entraînement plus soutenu depuis la fin de l’année dernière aux bons soins de Wilfrid et (trop) peu de kilos en moins, le semi a été vaincu sans trop forcer et en bon état de forme à l’arrivée !  »

IMG_0567 form-1.athlon.fr

Spread the word. Share this post!