FORM.ATHLON : Info sante

coach

Mardi 11 juin 2013

L’exercice forcé, nouveau traitement contre la maladie de Parkinson ?

Traiter la maladie de Parkinson par l’exercice « forcé » constitue une stratégie intéressante ! Elle a été mise au point par le chercheur américain Jay Alberts, de la clinique de Cleveland (USA).

C’est presque par hasard que le Dr Alberts a découvert les bienfaits d’une activité imposée. En 2003, au cours de la semaine annuelle de mobilité à vélo, il roule en tamdem avec Kathy, une amie atteinte de la maladie de Parkinson. A la fin de la première journée, elle lui dit : « je n’avais pas l’impression d’être malade quand j’étais à vélo ». Deux jours plus tard, son écriture, illisible depuis que le diagnostic a été confirmé, est de nouveau normale.

On savait que l’exercice était recommandé aux parkinsoniens, mais jamais de tels résultats n’avaient été constatés.

D’autres symptomes se sont atténués, ou ont même disparu. Lorsqu’une personne pédale seule, elle atteint 50 à 60 tr/min. En pédalant en tandem avec Alberts, Kathy a atteint 80 à 90 tr/min. « Je la forçais à rouler plus vite qu’elle ne l’aurait fait seule », dit le Dr Alberts. Dans une petite étude parue en 2009, le chercheur explique que les patients contraints de pédaler vite, trois fois par semaine et pendant quarante minutes, sur un vélo d’appartement connaissent, aprés huit semaines, une amélioration moyenne de 35% de leurs facultés motrices. Si les efforts ne sont pas poursuivis, les bénéfices disparaissent après environ un mois.

Article du Reader’s Digest de juin 2013

Spread the word. Share this post!