INFO PATHOLOGIE DU COUREUR : le saviez vous ?

coach

Vendredi 19 septembre 

SYNDRÔME DE L’ESSUIE-GLACE

Comment le soigner ? comment y échapper ?

Le syndrôme de l’essuie-glace est une pathologie fréquente chez les coureurs de demi-fond, de fond et chez les trailers. Celle ci se caractérise par une inflammation au niveau de la face externe du genou, qui disparaît généralement aux premières foulées avant de devenir permanente et contraindre le coureur à stopper totalement l’entraînement.

Pour y échapper, la première chose à faire est d’éviter d’augmenter trop rapidement sa charge d’entraînement car ce type de tendinite survient souvent lors d’une période d’augmentation trop rapide de la quantité de séances ou lors d’une course plus longue que la distance parcourue habituellement. C’est ce que les médecins appellent le surmenage tendino-articulaire. Il est également conseillé d’éviter de courir toujours du même côté de la route car celle ci est toujours légèrement inclinée sur les bords, ce qui amène le corps à ne plus courir de façon symétrique. Enfin, il faut rester attentif à l’usure de ses chaussures qui peut également induire ce type de pathologie.

Concernant les traitements, on conseille comme pour toute tendinite, le repos. On peut également prescrire des anti-inflammatoires non stéroïdiens, une crème ou un gel à appliquer localement ainsi que des séances de mésothérapie. La kinésithérapie, avec des massages transverses profonds accompagnés de physiothérapie et d’étirements du muscle facia-lata, peut également être trés utile pour soigner cette pathologie réputée pour être trés rebelle aux traitements. Dans certains cas, des infiltrations de corticoïdes (trois au maximun et espacées de huit jours) peuvent d’ailleurs être nécessaires, de même qu’une visite chez un podologue afin de fabriquer une paire de semelles orthopédiques si nécessaire.

Article paru dans Athlétisme magazine de juillet-aout 2013 par Frédéric Depiesse, président de la commission médicale à la F. F. A

Spread the word. Share this post!